Retour

Un prêt professionnel pour aider à développer son activité

Un prêt professionnel pour aider à développer son activité. Un dossier bien préparé, clair et concis présentant le projet est le meilleur gage de réussite.

Que ce soit pour le financement des équipements ou du local d’activité en passant par la couverture du besoin en fond de roulement lié au développement de l’entreprise et à la conquête de nouveaux marchés, le recours au prêt professionnel, à Nantes ou dans d'autres villes, est une étape incontournable de la vie de l’entreprise.

Les objectifs des entrepreneurs

Les entrepreneurs qui souhaitent solliciter un prêt professionnel ont généralement deux préoccupations principales :
•    La recherche du financement adapté à la situation de l’entreprise
•    La nécessité de l’obtenir rapidement sans risquer un refus.
La réussite de ces deux points nécessite la constitution d’un dossier complet et étayé. 

La présentation du projet à la banque

Pour avoir une chance de réussir à convaincre un partenaire financier d’accorder un crédit professionnel, il est nécessaire que celui-ci comprenne et valide l’ensemble du projet en se basant sur un entretien et un dossier clair, précis et synthétique.  

Lui-même devra certainement présenter en souvent peu de temps le projet en interne, d’où la nécessité de bien expliquer les tenants et les aboutissants de façon concise et limpide.

Lors de la présentation orale du projet, il faut être clair et aller à l’essentiel sans trop s’attarder sur les détails. La présentation doit être globale et synthétique et mettre en avant les points forts et les perspectives, étayés par des éléments concrets (étude de marché, retour clients, prévisionnel, etc.).

Les cinq points essentiels d’un projet :
•    Une demande client réelle et chiffrée,
•    Un projet viable et rentable,
•    Une équipe compétente,
•    Un plan de développement,
•    Une faisabilité dans les délais impartis.

Le dossier écrit devra décrire l’activité de l’entreprise, le marché (taille, segmentation, concurrence, etc.) et la clientèle ciblée, les produits et les services commercialisés, la stratégie et les modes de distribution, les ressources disponibles tant matérielles qu’humaines et les atouts de la société. 

Devront être joints en annexe un plan de développement chiffré avec un prévisionnel, un plan de trésorerie et un plan de financement faisant apparaître clairement le besoin de financement du projet.

Généralement, les établissements financiers demandent à l’entrepreneur un apport minimum de l’ordre de 20 à 30% du besoin de financement et des garanties solides permettant de couvrir une éventuelle défaillance.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et bien préparer votre dossier afin d'obtenir les meilleures conditions possibles et ne pas s’exposer à un refus qui n’aurait pas lieu d’être, il est souvent judicieux d’avoir recours aux services d’un courtier en crédit professionnel.