Comment effectuer l'évaluation d’un fonds de commerce ?

Lorsque l’on envisage la reprise ou l'achat d'un fonds de commerce, la première étape consiste à réaliser une évaluation du fonds de commerce. Le point avec votre courtier en prêt professionnel à Rennes.

L’estimation basée sur le chiffre d'affaires

La première démarche pour reprendre un fonds de commerce consiste à en estimer la valeur.

La méthode basée sur le chiffre d’affaires est la plus couramment utilisée et la plus simple à mettre en œuvre pour la valorisation d’un fonds de commerce. Elle est couramment appliquée pour des activités dont on connaît bien la rentabilité moyenne et qui historiquement se vendent à un prix égal au chiffre d’affaires multiplié par un certain coefficient. C’est le cas des cafés ou des restaurants.

Le calcul du prix d'un fonds de commerce se fait en règle générale au regard des trois derniers bilans. On applique alors deux pourcentages - un « plancher » et un « plafond » - à la moyenne du chiffre d'affaires des trois dernières années pour obtenir une fourchette de prix.

Par exemple, dans la restauration, les pourcentages « plancher » et « plafond » sont généralement de 40 % et de 120 % du chiffre d'affaires. Le prix du fonds de commerce se situera dans cette fourchette selon l’emplacement et les perspectives commerciales.

La méthode basée sur l’actif

Cette estimation est également assez simple à réaliser car il s’agit de la somme algébrique de la valeur nette ou estimée de la totalité des actifs immobilisés et circulants inscrits au bilan. Cela comprend :

  • Les stocks de marchandises ;
  • Les machines et les équipements ;
  • Les brevets et les marques ;
  • Le droit au bail ;
  • etc.

Le prix est alors équivalent à tout ou partie de la valeur de l’actif ainsi déterminé. Il s’agit souvent d’un prix maximum.

Le calcul basé sur la valorisation de la rentabilité

Cette approche est généralement utilisée pour des entreprises dont l’activité est unique ou difficilement comparable à d’autres.

Pour déterminer la valeur d'un fonds de commerce par la valorisation de la rentabilité de l'activité, il suffit de prendre en considération le bénéfice net de la société et de le projeter sur plusieurs années.

Le résultat net est déterminé après la déduction de l’ensemble des charges de fonctionnement de l’entreprise dont le revenu du dirigeant et les charges d'amortissements et d'intérêts. La moyenne des résultats nets moins impôts sur les trois dernières années sert couramment de base pour déterminer le bénéfice moyen.

La valeur du fonds est donc fixée en appliquant sur le bénéfice moyen un coefficient généralement compris entre 2 et 10 selon le type d’activité et sa localisation (en moyenne entre 3 et 5).

Pour conclure

Lorsque l’on a un projet d’acquérir un fonds de commerce, il est important de savoir que l’estimation de son prix n’est pas une science exacte. L’emploi des différentes méthodes permet de se faire une idée de la valeur. Comme dans tout marché, l’offre et la demande viennent modifier parfois considérablement l’appréciation de la valeur d’un fonds de commerce.

Par ailleurs, une fois le prix estimé, il ne faut pas oublier d’ajouter les frais de notaire pour un fonds de commerce et éventuellement les frais d'avocat pour l'achat d'un fonds de commerce.

À noter que des articles détaillés évoquent la constitution du dossier de banque pour l’achat d’un fonds de commerce et la manière d’obtenir un prêt pour un fonds de commerce sans apport.